BannerWebFR

LE FÄRMOSCOPE – TOUT UN PROGRAMME DE DURABILITÉ !

Nos produits passés à la loupe pour une consommation plus durable !

Consommons bio, plus local et plus éthique. Grâce au Färmoscope, engageons-nous pas à pas dans un parcours de consommation de durable.

Un achat durable, c’est quoi ? C’est un achat qui, tout en permettant de satisfaire vos besoins d’aujourd’hui, ne compromettra pas les capacités des générations futures de répondre aux leurs demain.

Le Färmoscope, c'est quoi cette nouvelle invention ?!?

Parce qu’il n’y a pas que le prix qui compte pour choisir un produit, et parce qu’il est difficile de retrouver des informations objectives concernant leur durabilité, Färm vous aide à y voir plus clair pour faire des choix en conscience.
Le Färmoscope, c’est l’analyse que nous vous proposons pour consommer de manière plus durable, en passant nos produits à la loupe sur base de 11 critères écologiques, sociétaux et économiques. Cette analyse donne un färmoscore pour chacun d’entre eux ; à savoir un indicateur de durabilité qui augmente d’un point chaque fois que le produit répond à un critère spécifique.
Il ne s’agit pas de dire qu’un produit est mieux que l’autre, ou que vous consommez mieux qu’une autre personne, mais bien de partager avec vous toutes les informations dont nous disposons, c’est notre engagement de transparence.

Les nouvelles étiquettes

Pour y voir plus clair et vous permettre de vous y retrouver plus facilement, nos étiquettes en magasin ont été remplacées par de nouvelles ! En voici un exemple (fictif) :

Quels sont les 11 critères de durabilité du Färmoscope ?

Le färmoscore augmente d’un point chaque fois que le produit répond à un critère spécifique.

+1 point aux produits issus de l’agriculture bio ou en conversion

Tous les produits sont bio – ou en conversion – chez Färm. Ils ont donc tous 1 point sauf de rares exceptions telles que le sel, l’eau ou par exemple les produits d’origine sauvage comme le poisson. 

Par contre, saviez-vous qu’une terrine ou une préparation au poisson peuvent être certifiées bio? En effet, c’est une transformation dont tous les autres ingrédients sont certifiés bios

+1 point aux marques non cotées en Bourse

Nous excluons les marques cotées en bourse afin de favoriser des décisions prises dans l’intérêt général et non pas dans l’intérêt du cours de l’action. Si vous suivez bien, vous aurez compris que l’immense majorité de nos produits comptabilisent au minimum 2 points.

Pourquoi 99,9% de nos produits ?  Si une marque est rachetée, elle est retirée du magasin après quelques semaines, le temps de trouver une alternative et d’écouler le stock. Certains produits sont « non labélisés » bio (cfr point 1)

+1 point aux sociétés belges

Nous les soutenons pour renforcer le tissu économique de la Belgique.

+ 1 point aux productions et/ou transformations belges

Nous privilégions les entreprises qui apportent réellement une plus-value à leurs produits. Les emballeurs ont de très bons produits, mais apportent moins de plus-value à ceux-ci.

Exemples de produits auxquels nous donnons le point :
– Un chocolat est fait avec du cacao produit en dehors de la Belgique mais transformé en Belgique.
– Un jus de pomme produit avec des pommes belges et non belges mais est transformées en Belgique.
Exemples de produits auxquels nous n’accordons pas le point :
– Les céréales vendues par Vajra, une société belge qui nous offre de supers produits, mais qui, dans certains cas, se positionne «uniquement» comme emballeur.

+1 point aux produits contenant minimum 80 % d’ingrédients belges

Nous voulons valoriser les produits locaux, et ainsi permettre de diminuer l’impact environnemental et renforcer la résilience de notre territoire.

Exemple de produits auxquels nous donnons le point : Le fromage avec du lait belge, un jus de pommes-mangues contenant maximum 20% de mangues.

+ 1 point aux marques belges ou européennes qui indiquent clairement la provenance des ingrédients

Nous souhaitons favoriser la transparence afin de décourager la quête des prix les plus bas sur le marché mondial, ceux-ci ayant pour conséquence une grande volatilité des relations avec les producteurs d’un pays.

Quelques explications ! 
– Pour une sauce tomate, nous pourrions avoir 3 types d’informations sur la provenance des tomates :
Tomates – tomates d’Italie – tomates de la coopérative « X ».
Le point ne sera pas accordé s’il est mentionné uniquement « tomates ».
– L’origine des pâtes sans gluten à base de riz peut être : le nom du pays/UE/NON UE. Si nous n’avons pas le nom du
pays, nous ne donnons pas le point.
– Les fromages « La Bergerie » indiquent clairement qu’ils sont à base de lait de brebis françaises, il aura donc le point.

+1 point aux marques détenues par les producteur·rices et/ou travaillant avec une filière identifiée

Les producteur·rices qui transforment leurs produits nous garantissent une meilleure traçabilité et bénéficient directement de la plus-value apportée à leurs produits. Les filières identifiées favorisent également des partenariats solides et un prix plus juste convenu sur le moyen et long terme.

C’est sur ce point que notre connaissance du secteur et des entreprises est la plus importante, c’est ce qui nous permet par exemple de connaitre la coopérative qui se charge des tomates comme dans l’exemple du point 6.

+ 1 point aux produits avec un label complémentaire au label bio

Nous voulons attirer l’attention sur les producteur·rices qui vont plus loin que les exigences du label bio européen. Certains labels prennent également en compte des aspects comme le prix juste et/ou l’origine des produits comme Demeter, Fairtrade, Nature & Progrès,…

+ 1 point aux produits bruts et moins énergivores

Nous souhaitons mettre en avant les produits qui nécessitent moins de ressources, à savoir les produits peu ou pas transformés et végétariens. 

Nous souhaitons valoriser les produits végétaux et encourager
les gens à cuisiner eux-mêmes.
Exemples de produits auxquels nous donnons le point :
Un jus de pomme, les pâtes, les farines et l’huile d’olive sont des produits très peu transformés.
Exemples de produits auxquels nous n’accordons pas le point :
Les fromages car ils requièrent une transformation importante du lait.

+ 1 point aux produits dans un emballage consigné ou dans minimum 90 % de papier

Nous voulons favoriser la réduction des déchets d’emballage ! Les produits sans emballage (vrac) bénéficient également de ce point.

+ 1 point aux produits vendus en vrac

Nous avons à cœur encourager les client·es à utiliser leurs propres contenants ou nos sacs en papier ou en tissu.

Pour y voir plus clair, comparons 3 produits !

Par exemple, comparons 3 sortes de lentilles pour comprendre le färmoscore de chaque produit !

Un outil à l'image de Färm : coopératif et exemplaire, mais pas parfait !

Ce Färmoscope, nous l’avons imaginé il y a déjà plusieurs années. Il a été pensé, construit et déconstruit à de nombreuses reprises au sein des équipes pendant ces 3 dernières années. C’est un projet coopératif, qui a bénéficié des apports de nombreux färmers.


Les 11 critères vous semblent peut-être un peu trop longs, certains se ressemblent trop ?
S’ils ne se présentent pas comme 3 ou 4 mots-clés faciles à retenir, c’est tout simplement parce qu’ils sont à l’image de la réalité : consommer durable, c’est rechercher les informations pertinentes, prendre tous les enjeux en compte, faire attention aux nuances… C’est un travail de longue haleine, grâce auquel nous continuons d’apprendre chaque jour. Nous avons fait de notre mieux pour mettre cet outil à votre disposition. Mais nous ne sommes pas parfaits ! N’hésitez donc pas à nous faire part de vos remarques, questions et suggestions en magasin, via les réseaux sociaux ou par e-mail : info@farmstore.be

Un programme engageant et motivant

Par ailleurs, nous allons mettre sur pied un système de fidélité récompensant encore plus les achats à haut score de durabilité, et organiser des challenges interactifs avec à l’instar de la « Tournée Minérale », ou encore « 40 jours sans viande ». Nous sommes convaincus qu’entreprendre sa transition alimentaire ne peut s’ancrer durablement qu’au travers d’une démarche positive et non culpabilisante.

Mais pourquoi, en fait ?

Alexis Descampe, co-fondateur de notre coopérative, explique : « Dans notre vision du monde, consommer, c’est voter. L’enjeu sociétal derrière le Färmoscope est de vous permettre de vous réapproprier pleinement la valeur des produits. Et ce, non seulement à travers la notion habituelle de ‘prix’, mais aussi, et surtout, en termes d’impacts positifs sur le monde. Dès lors, vous pouvez poser des choix conscients et contribuer activement au monde de demain. Nous espérons que cet exemple puisse inspirer d’autres acteurs du changement, même au-delà de nos frontières ».

Nos client·e·s donnent leur avis

Vous êtes les mieux placés pour nous parler de ce programme de durabilité et de la façon dont il vous est utile !

Partagez l'info